Les projets stratégiques traitent de thèmes concernant l'ensemble de l'industrie horlogère suisse, identifiés et définis comme stratégiques par le Conseil de l'ASRH. En mutualisant les ressources de nombreux acteurs du secteur, ces projets permettent de réaliser des études approfondies, rigoureuses et documentées sur des problématiques communes, et de travailler à des solutions que chaque partenaire peut ensuite implémenter sur la base des résultats communs et des connaissances acquises. Pilotés au niveau du Conseil, les projets stratégiques sont ouverts à tous les membres de l'ASRH.

Les entreprises concernées par les thématiques traitées sont encouragées à participer à l'effort commun, les conditions visent à permettre à chacun de contribuer à la mesure de ses moyens.

Projet stratégique Étanchéité

Depuis toujours les horlogers ont craint que leurs merveilles mécaniques soient altérées par une présence accidentelle d’eau à l’intérieur de la montre. Or de l’eau peut être présente même si l’étanchéité est parfaite, elle peut provenir de la condensation de l’air humide qui s’y trouve lors de l’emboîtage ou qui y pénètre lentement en situation atmosphérique humide. Cet état de fait est bien connu de l'industrie horlogère qui a élaboré pour ses produits des normes internationales de contrôle de l’étanchéité. La méthode de test actuelle repose sur des étapes de sollicitations proches du porter suivies du contrôle de l’éventuelle pénétration d’eau liquide par un test de condensation. Si elle bénéficie de l'avantage d'une mise en œuvre très simple, cette méthode de contrôle souffre de plusieurs inconvénients, dont l'aspect dommageable et potentiellement destructeur du test si le produit contrôlé n'est pas étanche, ainsi que le manque de fiabilité et de capabilité du test de condensation qui, selon la quantité de vapeur embarquée ou selon le choix des matériaux utilisés dans le produit, peut fournir un résultat positif sans défaillance de l’étanchéité.

Consciente des limites actuelles, l'industrie horlogère suisse s'engage avec ce projet stratégique dans la recherche d'une méthode de contrôle alternative apte à répondre aux besoins de qualification de l'étanchéité de ses produits. Ouvert à l'ensemble des acteurs de l'horlogerie suisse, ce projet communautaire a pour but :

  • d'identifier une méthode de mesure non-invasive et non-destructive qui permette de quantifier la teneur en humidité contenue dans le volume gazeux situé entre le verre et le cadran et réponde aux besoins, aussi bien en cours de fabrication industrielle qu'en SAV ;
  • d'exploiter cette méthode pour caractériser sur des produits ciblés l'évolution de l'humidité dans la montre en fonction des divers paramètres environnementaux.

Les travaux ont démarré en janvier 2021 sous l’impulsion de partenaires moteurs. Le Conseil de l'ASRH assure le pilotage stratégique du projet, un Comité de pilotage opérationnel nommé par le Conseil accompagne l'ASRH pour la réalisation des travaux. Dirigés par l'ASRH, ces travaux sont menés en coordination avec le groupe de travail qui traite de la norme ISO22810 au sein du Département NIHS de la FH.

Les entreprises concernées sont invitées à participer à l'effort commun et à rejoindre le projet. L'effort principal est supporté par les marques et les conditions sont particulièrement avantageuses pour les fournisseurs et les sous-traitants.